Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ecrire des récits de fiction

En France tout le monde ou presque adorerait devenir écrivain. Pourquoi ne pas passer à l'action ?

Une histoire de camembert

Une histoire de camembert

Bonjour, J'ai une mauvaise nouvelle,

mais je vais  trouver une solution donc du coup ça deviendra peut-être une bonne ensuite.

Je ne sais pas comment fabriquer un camembert.

Tu sais le schéma qu'on utilise dans les sondages et qui te donne des pourcentages,

des répartitions avec des couleurs pour bien identifier chaque segment.

Sinon ça va pas mal et j'espère que tu vas bien également.

Je ne sais pas si je te l'ai dit,  moi, c'est Paul 

Je veux te dire quelque chose d'important 

C'est comment répartir ton temps, ton énergie pour vraiment écrire un bon roman.

Peut-être as tu déjà essayé d'écrire un roman ?

Un matin tu te dis aller, j'y vais et hop tu ouvres ton éditeur de textes et boum tu écris ta première phrase, ça c'est assez facile.

Ca commence généralement à se corser à la seconde phrase puis à la troisième on commence à se dire qu'un petit café arrangerait pas mal les choses. 

Et pour finir c'est peut-être bien l'heure d'aller travailler du coup on referme tout en mettant "roman" comme nom de fichier. 

Et il y a de très très grandes chances pour que ce fichier on ne l'ouvre plus jamais.

Je connais ça, au début ça m'arrivait régulièrement.

Sauf qu'au début c'était des carnets je ne possédais pas d'ordinateur.

Je ne compte plus le nombre de carnets que j'ai commencés et que j'ai laissé en plan, parfois avec seulement quelques mots. Et pas mal de grands cahiers aussi.

Çà c'était quand j'étais Dieu.

Ensuite j'ai pris confiance en moi et je suis devenu un homme, et ça m'a pas mal soulagé.

Aujourd'hui je réfléchis avant d'écrire et tu ne peux pas savoir comme ça change les choses ...

C'est dingue !

Bon ça demande un peu nerf je te le dis tout de suite !

Est ce que tu sais que sur 10 idées qui vont te traverser l'esprit 9 seront à mettre à la poubelle parce qu'elles ne contiendront pas cette étincelle qui permet d'écrire un roman qui subjuguera l'éditeur 

( et les lecteurs ensuite ça va de soi )

Cette idée il ne faudrait pas que tu t'imagines non plus qu'elle va te tomber toute crue du ciel oh non !

Qu'est ce qu'une idée ? en voilà une question intéressante non ?

En littérature une idée c'est avant tout autre chose qu'un poncif ou un cliché.

Et... en même temps c'est aussi cela !

Oui tout n'a t'il pas déjà été écrit des milliers de fois, toutes les histoires ont déjà été écrites 

A commencer par la Bible et encore avant la légende de Gilgamesh, et encore avant tant d'autres choses depuis la pseudo naissance de l'écriture qu'on attribue à Sumer... mais rien n'est moins certain.

Oui mais dans ce cas si tout est déjà fait ? comment faire ?

et bien il faut faire la même chose mais différemment voilà tout.

C'est à dire raconté autrement, dans un ordre différent avec des personnages différents même si l'idée dans le fond à celle de l'Odyssée d'Ulysse , rien de gênant à cela. Tout simplement parce que dans le fond la plupart du temps le lecteur s'attend à la même histoire mais il a envie que tu lui en parle d'une manière qu'il n'a encore jamais vue.

Bon une idée dans mon camembert imaginaire ça ferait bien 10% du boulot global.

Oui tu as l'air de dire que ce n'est pas grand chose. Pas si simple si tu te colles à la tâche.

Si tu inscris toutes les idées qui te viennent spontanément tu verras vite que ces idées courent les rues, que ce ne sont pas les tiennes vraiment.

Première baffe si tu n'en es pas conscient... imagine que l'éditeur te dise :

"Mouais c'est cool vous venez de réécrire la guerre des étoiles mais en moins bien."

Et devine, ça arrive tout le temps aux éditeurs.

Parce qu'il faut un peu de recul pour s'apercevoir de la différence entre une idée "neuve" et une idée instinctive.

Et si je donnais un exemple?

C'est parti :

un virus oblige une partie de l'humanité à rester confinée chez elle ? pas mal cette idée non ?

voyons voir à partir de cela ce que l'on peut vraiment en faire 

y a t'il un personnage principal, un protagoniste  ? ben non 

y a t'il un antagoniste suffisamment costaud pour le protagoniste en bave sang et eau pour se tirer d'affaire ?

bof on ne peut pas dire que le virus soit l'antagoniste rêvé.

Ensuite si l'on reprend l'énoncé " une partie de l'humanité" c'est un peu vague comme cadre tout comme le lieu où elle doit rester confinée "chez elle".

Ensuite est ce qu'il y a un enjeu particulier que cette idée pourrait déclencher ? à part rester confiné pour ne pas attraper le virus bien sur ....

Et ce que l'on ne sait toujours pas c'est ce qui va déclencher le début de l'histoire 

On sait qu'un virus et là, comment s'en aperçoit on ? d'ou vient il ? ou va t'il ?

Dans quel état gère avec tout ça ?

Et oui parce qu'une bonne histoire c'est comme une bonne soupe, un bon plat il y a un peu de préparation à faire avant comme ....  avoir envie de faire une soupe, ouvrir le frigo, constater qu'il est vide, ce qui provoque une action : aller au marché,  faire les courses , revenir du marché s'installer devant son plan de travail et commencer à éplucher les légumes etc etc.

Bon je ne sais pas faire de camembert mais je sais raconter de bonnes histoires parce que je sais qu'il faut prendre du temps pour réfléchir à tous les éléments constitutifs d'une "bonne, d'une super idée" qui peut se résumer en très peu de mots surtout et qui est inépuisable sur le potentiel de scènes de péripéties d'actions de rebondissements qu'elle va faire naître par la suite.

Si tu crois avoir réussi à dégoter une super idée un exercice simple et de prendre une feuille de papier et d'écrire rapidement 50 scènes qui te viennent spontanément à partir de cette idée.

Si tu n'en trouves que 4 ou 5, ce n'est pas la peine d'insister , mets cette idée de coté et passe à une autre.

Pour te faire saliver et que tu aies envie de suivre mes prochains articles sur ce blog, voici un petit plan de ce qui va suivre dans les jours à venir

un camembert sous forme de liste 

idée : 10%

Préparation du roman: 40%

L'écriture du roman ( la meilleure partie ! ) :20 %

La rélecture et la réecriture 25 %

La promotion, vente 5%

Donc voilà j'avais une mauvaise nouvelle a t'annoncer, c'est fait et comme je te l'ai aussi promis c'est qu'une solution existe à tout problème.

Si tu veux connaitre la suite, ne pas rater la suite des articles sur le sujet, abonne toi 

Et si cet article t'a plus ce serait aussi sympa de le partager !

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article