Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ecrire des récits de fiction

En France tout le monde ou presque adorerait devenir écrivain. Pourquoi ne pas passer à l'action ?

L'élément déclencheur dans un récit.

Bonjour c'est Paul !

Ce n'est pas ce que l'on appelle une bonne journée qui commence.

Cela arrive et il faut faire avec.

Et en tous cas ne pas déserter sous ce prétexte qu'on ne se sent pas bien.

Au contraire c'est souvent de ces moments là d'expérience que l'écrivain tire le meilleur de lui-même.

Je ne sais pas ce qui m'a flanqué en vrac au réveil et  j'allais laisser tomber cette question car c'est une fameuse perte de temps  quand tout à tout EUREKA !

Pourquoi ne pas parler justement de cet  élément très important dans un récit de fiction qu'est :

l'élément déclencheur !?

Et du coup je suis presque content de m'être réveillé la tête dans le cul sinon cette idée ne me serait sans doute pas venue.

Qu'est ce qu'un élément déclencheur dans une histoire ?

C'est ce qui sort le protagoniste de son monde quotidien , de ses habitudes  pour qu'il pénètre dans l'aventure. Et d'une façon générale il n'est pas projeté dans le monde de l'aventure de son plein gré. 

C'est dans cette aventure que le protagoniste va pouvoir révéler ses talents et se trouver lui-même en réalisant ses objectifs, ses désirs etc.

Cet élément déclencheur peut emprunter de multiples formes 

Ce peut être un dialogue avec un autre personnage 

Un événement direct ou indirect (qui ont des conséquences sur le protagoniste)

Un objet qu'il découvre ou qu'on lui donne

Une information qu'il découvre

Et bien d'autres choses encore puisque la seule limite de l'écrivain est celle de son imagination.

 Cet événement déclencheur peut tenir en une simple phrase à la fin d'un chapitre ou  bien nécessiter un développement sur un éventuellement  deux mais pas plus , car il ne faut  pas que cet événement soit au même niveau que les autres événements du récit. Il doit être un élément saillant qui brise l'équilibre des forces du quotidien dans lequel vit le protagoniste et le projeter dans une quête pour rétablir cet équilibre.

Le protagoniste doit comprendre IMMÉDIATEMENT que tout ce qu'il connaissait, tous ses points de repère habituels ont disparu 

C'est ce qui va permettre que le processus d'identification du lecteur au "héros" de votre histoire fonctionne.

le shéma est donc le suivant

vie pépère du protagoniste avec des habitudes, un cercle de proches d'amis, la routine, et tout à coup

BOUM Elément déclencheur

Immédiatement 

le protagoniste devient le héros de l'histoire dans l'esprit du lecteur en comprenant tout de suite que sa vie a changé et qu'il va devoir aller au charbon pour retrouver sa vie normale. Quand je dis "aller au charbon" ce peut être aussi bien tuer un dragon que d'un seul coup sombrer dans l'alcoolisme et toucher le fond parce que sa petite amie s'est tirée avec son meilleur ami et qu'il découvre soudain au fond du trou qu'il a un réel talent d'écrivain par exemple. Du coup il s'accroche à l'écriture, un éditeur le découvre, il est publié son livre est un bestseller. Et s'il est vraiment con il accepte de revenir avec sa petite amie qui soudain apprenant qu'il est célèbre revient l'aguicher. 

Une des caractéristiques principales de l'élément déclencheur c'est qu'il ne doit en aucun cas être du au hasard 

Sauf sauf  si le hasard en met plein la figure à ton protagoniste et qu'il le colle au sol ... mais je te conseille d'utiliser le hasard pour des événements autres que l'élément déclencheur 

La raison c'est que le hasard crée un point de fragilité dans un récit et qu'il vaut mieux dans ce cas qu'il ait un impact négatif pour procurer une émotion qui compensera la fragilité de son apparition soudaine.

Il ne faut pas prendre les lecteurs pour des lapins de 11 heures.

L'élément déclencheur est donc quelque chose qui doit être mûrement réfléchi par l'auteur.trice.

Est ce que l'élément déclencheur d'une histoire doit être relié directement au protagoniste ?

Oui c'est mieux mais ce n'est pas obligatoire.

C'est mieux parce s'il est relié à ton "héros" qui donc se dirige vers une élément "suprême" le climax de ton histoire tu fabriques une boucle dans l'imaginaire du lecteur ce qui est souvent le gage de succès pour une bonne histoire.

Un bon exemple se repère souvent avec les lieux quand l'histoire commence dans un lieu et qu'elle se termine dans ce même lieu, la boucle est bouclée cela renforce la logique inhérente à l'histoire.

L'élément déclencheur doit être lié au  désir conscient du protagoniste si celui ci n'est pas clairement défini en amont.

Il peut l'amorcer

Le renforcer

être contre

Le créer

tout protagoniste digne de ce nom possède un désir conscient, un objectif, et la volonté de l'atteindre 

mais il a également un désir inconscient qui pourrait lui mettre quelques bâtons dans les roues et il est souhaitable que l'élément déclencheur commence à le faire apparaitre.

Exemple du roman de Tolkien le Hobbit

Frodon Sacquet est peinard dans son quotidien quand soudain Gandalf le magicien vient frapper à sa porte pour lui proposer "une aventure".

On comprend rapidement que Gandalf a choisi spécifiquement ce hobbit là est pas un autre et pour des raisons assez précises.

On comprend que le désir conscient de Frodon est de rester peinard et de ne pas participer à une aventure 

du moins en premier lieu

Cependant que cet élément déclencheur commence à laisser imaginer au lecteur que dans le fond son désir inconscient c'est de sortir de son train train quotidien et de vraiment vivre une sacrée aventure ... la notion de conflit moral ( je veux et je veux pas en même temps ) s'exprime dans le refus qu'il oppose à Gandalf mais dont ce dernier ne semble pas vouloir tenir compte.

Le croisement des désirs conscients et inconscients du protagoniste avec l'élément déclencheur du récit produit un objectif majeur que le lecteur aura envie de découvrir et qui lui fera donc tourner les pages de ton bouquin.

On peut appeler ça le grand objectif du personnage 

Et ensuite attribuer des  petits objectif étapes ( et ils peuvent être conscients et inconscients) pour que le héros atteigne au but. En fait c'est exactement la même chose que pour monter un projet d'entreprise. Sur ton cahier, ta feuille ton logiciel , tu marques le grand objectif, et les différents jalons pour y parvenir ...cela donne un squelette que toi seul auteur.trice connait et qui sera bien sur caché au lecteur.

Donc maintenant imagine un peu la boite à outils que tu as grâce à ce

croisement de l'élément déclencheur de ton histoire et les désirs conscients et inconscient de ton héros.

Tu as un GRAND OBJECTIF pour lui 

Son DÉSIR CONSCIENT

Son DÉSIR INCONSCIENT

Donc tu as fabriqué des bornes pour ton personnages et ton terrain de jeu, tu as moins de chances de t'égarer et de noircir des pages pour rien.

Merci qui ?

Non c'est rien laisse j'étais mal parti ce matin au réveil mais partager ça avec toi m'a déjà remis d'aplomb.

Belle journée !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article