Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ecrire des récits de fiction

En France tout le monde ou presque adorerait devenir écrivain. Pourquoi ne pas passer à l'action ?

Quand le roman commence à prendre l'eau, ça sert à quoi d'écoper ?

Bonjour c'est Paul,

Terribles journées traversées !

Des torrents de flotte sur la région et il a fallu que je mette des serpillières juste sous ma porte d'entrée pour ne pas être complètement inondé. 

Ce qui me fait penser à une étrange interaction entre ce qui se passe dans l'écriture de mon roman et les événements extérieurs et qui souvent coïncident.

Mon roman aussi est en train de prendre l'eau.

Ce sont des choses qui arrivent plus souvent qu'on ne le croit.

En fait  ce qui serait extraordinaire c'est qu'il puisse tenir de façon parfaitement étanche sur l'eau.

J'imagine les tous débuts de la navigation fluviale et maritime.. ça n'a pas dû être évident tout de suite.

Combien de tentatives ?

Combien d'échecs ?

Combien de recommencements avant d'atteindre sans doute la première île voisine ou tout simplement l'autre berge ?

Et puis un jour ça a marché. 

Comme par miracle 

C'est que pense l 'observateur en voyant tout cela de loin 

Quel coup de pot !

Oui on peut voir les choses ainsi 

On peut aussi se dire que le travail de l'écrivain c'est d'apprendre à fabriquer des coquilles de noix qui ne prennent pas l'eau 

Qu'écoper est toujours une fausse solution, provisoire 

Mais que le vrai boulot consiste à tout recommencer sans relâche jusqu'à ce que ça flotte et que ce soit parfaitement étanche.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article